Plateforme en ligne

Concrètement, ça donne quoi ? La plateforme en ligne vous donnera accès à un catalogue de formations à propos de nombreux sujets tels que la contraception non-hormonale et mutualisée (introduction à la symptothermie, diaphragme, androswicth, spermapause, vasectomie, etc) ou encore le cycle menstruel (culottes menstruelles, flux instinctif, SPM, SOPK, endométriose, etc).

L'information sera déclinée sous différentes formes - vidéos courtes (entre 5 et 15 minutes), fiches écrites, infographies et même des petits quizz pour tester vos connaissances - et sera donnée par des professionnels de santé (sage-femme, infirmier, formatrice Sensiplan, scientifique, etc.) que vous avez déjà pu rencontrer lors de nos ateliers physiques. Divers témoignages trouveront aussi leur place au sein de la plateforme.

Plusieurs types d'abonnements seront accessibles pour permette à chacun de faire en fonction de son budget et une rubrique gratuite sera également disponible pour vous donner un aperçu de la qualité et du type de contenu proposé.

Un moyen pour vous d’apprendre à votre rythme (contenu disponible 24/24 toute l'année), peu importe où vous vous situez dans le monde (contenu en français et en anglais dans un premier temps, voir dans plus de langues très prochainement).

Un moyen pour nous de partager la mine d’or d’informations récoltée durant ces dernières années de manière la plus large possible (au delà des frontières et sans limites dans le temps) mais aussi de pouvoir libérer le temps initialement dédié à ces ateliers pour vous en proposer d’autres dans nos locaux et aborder d'autres thématiques (on vous en dit plus à ce sujet très vite)

Qui se cache derrière ce projet ?

L'école online naît d'une collaboration entre FEMMESProd, qui travaille sur les thématiques de la contraception mutualisée et sans hormones depuis près de 3 ans (au travers d'ateliers physiques ou encore du documentaire "Flower of Life") et du projet Contraceptalk, une plateforme qui questionne la charge contraceptive ("Et toi dans ton couple, qui s’en charge ?") créé par des étudiants de l'IHECS dans le cadre de leur travail de fin d'études.
Chloé

Photo de Chloé

Diplômée de l’IHECS en 2012, Chloé a travaillé en tant qu’assistante de production dans le milieu du stand-up /festival pendant 3 ans et celui du cinéma pendant 2 ans. En janvier 2019, elle crée l'association FEMMESProd qui produit le film « Flower of Life » dont le sujet central est le processus de guérison de femmes pour retrouver leur corps suite à des violences vécues dans le milieu médical (notamment en matière de contraception). Elle chapeaute l'ensemble des départements de l'association.

"Après avoir organisé plusieurs webinaires lors du premier confinement, j'ai réalisé l'avantage que peut représenter le virtuel : les barrières géographiques disparaissent, l'information est accessible tout le temps et un anonymat est davantage possible - ce qui est un avantage lorsqu'on parle de sujets aussi intimes -. J'ai conscientisé l'enjeu de proposer notre contenu au sein d'une plateforme en ligne et j'ai hâte de vous la présenter."


Sarah

Photo de Sarah

Bonjour à tous, je m’appelle Sarah et j’ai 20 ans. Suite à mon bachelier en communication à l’IHECS, j’entame un master. J’ai choisi de m’orienter vers le journalisme car j’ai toujours aimé enquêter, comprendre, questionner. Après un travail sur la charge de la contraception à l’école, je me suis rendue compte que ce sujet m’intéressait énormément et au-delà, la question du féminisme en général. Depuis, j’ai remis beaucoup de choses en question et j’ai surtout eu le besoin de m’informer encore plus sur ces sujets qui me fascinent. Lorsque Chloé m’a proposé de faire partie de son projet avec FEMMESProd de mettre en place une école online j’ai senti que j’avais envie de m’investir dans quelque chose qui me tenait vraiment à cœur tout en m’exerçant pour mon futur métier. C’est pourquoi je me suis lancée dans cette belle aventure !


Christelle

Photo de Christelle

Hello, moi c’est Christelle. Je termine un bachelier à l’IHECS en communication et je me dirige vers une spécialisation en marketing digital. Lors de mon bachelier j’ai pu participer à divers projets autour de thématique concernant les femmes ce qui n’a fait que confirmer mon engagement féministe. Alors quand on m’a proposé ce projet, j’ai dis oui sans hésiter !


Barbara

Photo de Barbara

Salut moi c’est Barbara et j’ai 23 ans. J’ai d’abord commencé par la photographie et le graphisme pour ensuite faire un bachelier en communication et entamer un Master en journalisme. J’ai toujours été curieuse et j’adore découvrir, peu importe le sujet. Les projets de l’école online et la contraception est quelque chose qui me touche particulièrement. Étant moi-même depuis quelques années maintenant à l'affût d’informations à ce sujet et révoltée par certaines choses. Je me suis dis : "pourquoi pas rejoindre le projet et me lancer dans cette aventure afin d’en apprendre davantage pour le partager avec vous".


Marigona

Photo de Marigona

Hiii ! Moi c’est Marigona, j’ai 25 ans et je termine mon bachelier en communication appliquée à l’IHECS. Je souhaiterais me diriger vers la réalisation de documentaires et ce projet est l'opportunité d’en apprendre davantage. De plus, étant une femme issue de l’immigration, toutes les questions concernant les femmes et l’environnement dans lequel celles-ci vivent m'intéressent terriblement ! J’ai hâte de vous faire découvrir les différents thèmes que l’on va aborder sur notre école online, see you all very soon !


Sana

Photo de Sana

Étudiante dans le secteur médical, Sana est passionnée par les sujets de développement de soi, d’éducation et bien d’autres encore. Une fois ses études finies, elle souhaiterait aider du mieux possible les jeunes, ainsi que les femmes en situation de détresse psychique et physique (violences diverses) en les aidant à gagner la place qu’ils méritent tant, au sein de notre société.

Grande enthousiaste de la vie et des aventures qui en émanent, Sana adore voyager, sortir de sa zone de confort, s’imprégner à diverses cultures du monde, etc.


Yasmine

Photo de Yasmine

Étudiante en e-business, Yasmine applique les compétences qu’elle a pu acquérir lors de son parcours. Aimant mettre en lumière des projets qui lui tiennent à cœur, elle contribue à la visibilité des plateformes qui partagent ses aspirations. Ce pourquoi elle intègre FEMMESProd, en tant que gestionnaire du site en passant de la conception à la mise en place d’une stratégie digitale.


Anastasija
Ore

Anastasija est conseillère en fertilité au planning familial naturel. Elle accompagne les femmes à mieux connaître leur cycle menstruel pour permettre la connaissance des jours fertiles et atteindre ou éviter une grossesse. Cette méthode s’appelle la symptothermie.

Bettina
Zourli

“Je m'appelle Bettina, j'ai bientôt 29 ans, je suis mariée, je n'ai pas d'enfant et je n'en veux pas.” C’est la première phrase que vous trouverez sur son blog et ce qui a fait son combat. En 2019 elle publie un essai intitulé “Je ne veux pas d’enfants” dans lequel elle explique toute la pression qui s'exerce sur les femmes qui ne désirent pas être mère. Elle a créé une compte Instagram du même nom qui comptabilise aujourd’hui plus de 11.000 abonnés et a mis au point la FemBox, “la box qui parle des femmes”.

Caroline
Kilesse

Caroline est une ancienne étudiante de l’IHECS qui a réalisé dans le cadre de son master un projet nommé « Intime Idée » qui traite des violences gynécologiques et obstétricales. Avec deux autres étudiantes, elles ont enquêtés sur cette relation patient.e.s-gynécologues et proposent une vulgarisation de leurs droits et leurs devoirs de manière à rendre ces informations essentielles le plus accessibles possible.

Clémentine Thebaux

Sage-femme et infirmière, Clémentine a toujours aimé travailler sur les thématiques liées aux femmes et à la réappropriation de leur corps. Elle a vécu une année au Pérou et y a fait plusieurs formations notamment autour de la périnatalité et la féminité. De retour en Belgique, elle participe à une formation dédiée à la méthode symptothermique qui lui a permis de redécouvrir son corps et notamment son cycle menstruel. Par la suite, elle a commencé à animer un atelier sur le cycle de la femme ainsi que des cercles de paroles et d’auto-observation.

Jordania Lugiery

Jordania est une endo-girl de 27 ans. Elle tient une herboristerie dans le quartier européen de Bruxelles. Diagnostiquée à l’âge de 20 ans, c’est sa maladie qui l’a orientée vers ce métier. Elle souhaite rendre visible cette pathologie encore trop méconnue et qui touche pourtant une femme sur dix !

Kristina Schiman

Kristina a 29 ans et est une endo-girl diagnostiquée depuis 2018. Elle a créé un espace de soutien aux femmes atteintes d'endométriose « Endo Girlz » qui propose des cercles de parole bimensuels à Bruxelles et en ligne. Elle écrit également pour le Webmagazine de FEMMESProd, dans une rubrique dédiée à l'endométriose qui rendra compte du parcours de combattant que vivent beaucoup d'endo-girls mais donnera surtout des pistes pour améliorer son quotidien et son confort de vie lorsqu'on est atteint de cette maladie.

Maxime Labrit

Maxime est infirmier et vit à Arcachon. Après avoir voyagé pendant 7 ans sur ses voiliers en mer de caraïbe, il se pose auprès de sa fille sur la côte Atlantique. Au travers d’une relation amoureuse, la question de contraception masculine thermique se pose. Seul hic : comment obtenir un slip chauffant sans aller à Toulouse consulter le Docteur Mieusset qui est le seul à s'occuper de cette méthode en France ? Il conçoit alors un nouveau dispositif (qui repose sur le même principe) pour faire face aux manques de moyens de pratiquer la remontée testiculaire : l’Androswitch. Il s'agit d’un anneau qui est en quelque sorte la version moderne du slip chauffant.

Olivier Nago

Olivier Nago est scientifique et ingénieur en projets industriels et en informatique. Il est aussi le fondateur de JEMAYA Innovations, une association qui promeut la contraception masculine thermique (CMT) grâce au dispositif SpermaPause dont il est le concepteur. Selon lui, la responsabilité de la contraception doit être assumée des deux côtés et surtout par les hommes qui sont constamment fertiles. Dans une société où les contraceptifs féminins ne manquent pas, son boxer chauffant gagne à être connu davantage.

 

Rikke Qvist

Rikke est sage-femme. Elle accompagne les couples tout au long de la grossesse, l’accouchement et la période postnatale mais aussi les femmes dans leur choix de contraception et propose de découvrir le diaphragme qu’elle prescrit. Il s’agit d’une coupelle - qui ressemble un peu à la cup menstruelle mais moins creuse et plus large - qui se place au fond du vagin et s’utilise avec un gel qui créé un milieu défavorable pour les spermatozoïdes. On parle de méthode « barrière » comme pour le préservatif (mais le diaphragme ne protège pas des MST).

Sabrina Debusquat

Sabrina est journaliste indépendante spécialiste de la santé des femmes et de l’écologie. Elle est l’autrice du livre « J’arrête la pilule » et a publié le manifeste féministe "Marre de souffrir pour ma contraception" (Editions Les Liens qui Libèrent) pour lequel elle a récolté 27.7000 signatures. Elle a également lancé le #PayeTaContraception en avril 2019 pour libérer la parole autour de la charge contraceptive et de ce qu'elle appelle les "souffrances contraceptives". Elle porte toutes ces revendications auprès d'instances gouvernementales avec des rendez-vous dans les ministères ou auprès d'organismes comme l'ONU. Enfin, elle continue d’alimenter le site Internet casesaurait.fr qu’elle a créé en 2012.